Sur la présence de Michel Ange Buonarroti dans la poësie de Dino Campana

de Rodolfo Ridolfi

La musique, la couleur, la sculpture et l’architcture sont palpablement preséntes dans la“poëtique campanienne”. Dans son oeuvre, qui est la traduction littéraire de sa haute culture, decisifs sont le rapports avec la peinture et la sculpture, Giotto, Michel Ange, Raphaël Léonard sont entre les citations des Chants Orphiques que Campana préfēre. Dans le livre “Vie non romancée de Dino Campana” de 1938 Carlo Pariani rappelle comment “La Nuit” dans “Chants Orphiques” sa divise en seize alinéas, et dans le neuviēme, le nom de Buonarroti rappelle le comportement plastique d’une sculpture: “Michel Ange fit la Nuit”.” Vint la nuit..: après que Michel Ange eût replié sur ses genoux fatigué de marcher celle qui plie et ne se repose pas, reine barbare sous le poids de tout le songe humain, et le choc des poses arcanes et violentes des antiques reines barbares bouleversèes, Dante l’avait entendu s’éteindre dans le cri de Francesca…..”

La reminescence michelangienne est trēs forte, il suffit de penser aux figures féminines, vues souvent comme d’ultimes rapprésentantes d’une série infinie qui remonte jusq’ aux femmes antiques, qui presque ttoujours apparaissent avec des visages et postures qui rappellentles ars figuratifs d’autres siēcles. Je rappelle, par exemple, les cariatides de La Nuit, la Nuit de Michel Ange, les figures byzantines. Parfois ces images sont explicites, comme la Chimēre “soeur” de la Joconde leonardienne, d’autre fois nous pouvons retrouver une trace révélatrice du texte des Orphiques dans d’autres de ses écrits. Conduit par d’impénétrables états d’āme, Dino vaguera dans le grandes villes d’Italie et d’Europe comme entre les silences des neiges alpines. Ou encore, dans la dodouceur sévère des paysages autoctones (entre le présage de ses “divins ancêtres”, Dante, Leonard, Michel Ange, Frēre François) oū dans le tres vaste souffle de la Pampa argentine: unique sinēere tentative d’évasion, ceci, vers un horizon plus ouvert ou tenter de placer, une fois pour toutes, la propre irréalisée (et irréalisable) realité. Pour celà, il est possible de placer Campana dans une séries culturelle, entre classicisme et modernisme, entre Michel Ange et Rimbaud.

Castelnaudary 29 novembre 2002

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...